JO " Sion 2026" : appel aux membres PLR et sympathisants

22 mai 2018

 

 

Moins de 20 jours… Voilà le temps qu’il nous reste pour faire la différence et permettre au Valais de poursuivre cette course par étapes dans notre volonté de décrocher l’organisation des Jeux olympiques en 2026 !

A table, en famille, dans la rue ou au bistrot, à la cafétéria avec ses collègues ou dans les vestiaires avec ses coéquipiers, c’est maintenant qu’il faut mettre le paquet pour convaincre les indécis en leur rappelant quelques éléments-clés :

  • Profiter de la chance extraordinaire qui nous est offerte : de l’argent mis à disposition par la Confédération et les autres partenaires pour organiser sur nos terres une manifestation aux retombées multiples et pérennes
  • Développer la recherche et l’innovation en partenariat avec les HES et l’EPFL (domaine énergétique et neurosciences p.e.) : Valais, nouveau pôle de compétences
  • Fédérer le Haut, le Centre et le Bas du canton ; maintenir notre population dans nos vallées latérales
  • Rénover nos infrastructures, entretenir nos voies d’accès, élargir l’offre en matière de transports publics
  • Promouvoir le sport pour tous ; un vecteur important dans la promotion de la santé
  • Créer de nouvelles places de travail, maintenir les places d’apprentissage dans le secteur artisanal, notamment

Chers membres et sympathisants : avec votre apport, nous pouvons faire la différence durant ces derniers jours de campagne. Un 55% de « OUI » au projet « Sion 2026 » serait tout simplement idéal et permettrait l’obtention d’un soutien massif des Chambres fédérales au niveau du financement du projet.

Alors, au boulot, chers amis, au boulot avant de nous revoir, le 10 juin sur la Planta avec l’immense satisfaction de la victoire décrochée et du devoir accompli !

 

Pour le PLRVS,

René Constantin, président

4 commentaires

  • Posté par : Michel Date : 10/06/2018 - 17:29

    Enorme déception personnelle en ce dimanche 10 juin… ce qui me fait le plus mal est avant tout le manque d'enthousiasme à relever des défis de la part de mes concitoyens. Je me pose sérieusement la question de quoi sera fait nos vallées latérales dans quelques années… des citées dortoirs pour personnes âgées et gens qui travailleront en ville ! Enfin quand toutes nos entreprises de montagne, mises à mal par ces votations successives, devront jeter l'éponge, vous irez trouver EA, car eux ils ont la solution… être tous des employés d'Etat.
    Triste perspective que de ne pas avoir d'autre défi. Bon je vais aller courir dans la forêt, là au moins il y a encore personne pour m'emmerder, mais avec les Verts cela aussi est en sursis... Bonne fin de weekend.

  • Posté par : Michel Date : 24/05/2018 - 15:36

    Merci Didier pour ton message, de surcroît très bien rédigé.
    Je devrai malheureusement te décevoir une seconde fois, ce 1.1 milliard n'ira pas grossir le montant des 167 milliard annuellement déjà accordé au social , quoique fusse le nombre de personnes dans la détresse.
    A titre personnel, je regrette que tu ne voies pas l'intérêt d'organiser un tel événement chez nous. Je pense que l'on a vraiment besoin de cette visibilité internationale pour rester, voire redevenir "the place to be !"
    Avec une entreprise de plus de 30 personnes, je sais qu'il nous faudra lutter très fort pour maintenir les emplois dans nos vallées latérales. Et ça vaut aussi pour le concierge des écoles, moins d'élèves = moins de job aussi dans l'enseignement.
    Néanmoins, merci encore pour le fair-play de ton commentaire.

  • Posté par : Buisson Didier Date : 24/05/2018 - 14:56

    Après un séjour à l'étranger de quelques années je suis revenu en Valais en 2009, ramenant dans mes valises 1 femme et trois enfants. les deux premières années après mon retour je touchais 80% de subventions caisse maladie, depuis 2012 ce pourcentage n'a fait que baisser, pour arriver à 0% en 2015, quelques mois après la naissance du 5 ème enfant de notre famille, sans que ma situation financière ne subisse de changement spectaculaire. Précisons que je suis cuisinier concierge dans une école, avec un salaire confortable certes, mais pas stratosférique. Nous sommes des centaines de familles valaisannes dans cette situation, et nous ne sommes de loin pas les plus mal lotis...

    Alors oui Michel, je pense que ces 100 millions tombés du ciel pour les jeux olympiques seraient bien plus intelligemments investis dans le social en Valais, l'éducation valaisanne, la culture valaisanne ou même dans le sport valaisan..

    Et je préférerais savoir que le milliard de la confédération soit utilisé pour soutenir des gens souffrant d'une quelquonque infortune, fussent-ils genevois ou zurichois, que de servir a mettre sur pied une manifestation qui ne correspond pas du tout à l'idée que je me fais du tourisme dans nos magnifiques alpes.

    Et puisque le temps est aux comparaisons douteuses, je ne veux pas d'une manifestation sportive qui réunit un pourcentage de "camés" presque aussi élevé que les rues sombres de Genève ou Zurich.

    Au moins, me rétorquerez vous, ceux là ne sont pas SDF !!!

  • Posté par : Michel Date : 23/05/2018 - 17:09

    A l'instar de notre champion Dario soyons conquérant… les opposants parlent que le milliard de la Confédération et les 100 millions de l'Etat du VS seraient bien mieux investis dans le social ! Nous investissons déjà plus de 165 milliard par année dans le social. Pensez-vous sincèrement que de rajouter 1.1 milliard de plus pour celui-ci va réellement combler ce puit sans fond…
    Ce 1.1 milliard par le biais des JO sera investi principalement dans un domaine qui en a fort besoin, notre Tourisme, qui en a tout autant besoin que les SDF ou camés zurichois ou genevois. Désolé de la comparaison, mais notre tourisme en a besoin pour le développement économique de tout le Valais. Pensez-y !

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires.

Articles populaires