Coupons-lui-la-voie.ch

24 février 2017

 

De qui se moque-t-on ?

Ne nous laissons pas enfumer !

Si sur le fond je puis rejoindre l’idée du Collectif « Coupons-lui-la-voie.ch », qui stipule que M. Freysinger n’a rien fait durant son mandat et a favorisé la politique des petits copains, je déplore tout autant la récupération politique faite par ce collectif de gauche.
En effet, sous le couvert démocratique et républicain que je partage, ce collectif, l’air de rien, lance un vibrant appel et nous exhorte, dans un élan démocratique, à porter deux candidats de gauche pour couper la route à M. Freysinger ???
Je pose ouvertement la question de qui se moque ce collectif ?

Alors qu’il suffit, Mesdames et Messieurs, et ne nous laissons pas abuser, de tout simplement ne pas voter pour ce Monsieur Freysinger.

Je l’ai clairement annoncé lors de notre soirée citoyenne du 11 février dernier et appelé, en ce sens déjà, à ne pas voter pour ce personnage qui passe des weekends dans des rassemblements d’extrême droite en Allemagne !

Il va s’en dire que c’est de notre responsabilité, pour maintenir une démocratie saine et débarrassée du fascisme, de ne pas voter pour un sympathisant de la chose Nazi et ainsi faire barrage à l’extrême droite, et ceci, sans pour autant être obligé de voter pour des candidats de la gauche !

Merci de ne pas tomber dans le panneau, un peu gros à l’évidence, de cette tentative de récupération électorale, qui partait, il faut bien le reconnaître, d’un bon fond, pour finir en une propagande sournoise privilégiant, au nom du rassemblement démocratique, uniquement 2 candidats sur les 13 partants !

Maintenant c’est à vous de jouer, alors à vos bulletins de vote.
Salutations
Michel

4 commentaires

  • Posté par : J. Lovey Date : 08/03/2017 - 17:18

    En l'occurrence Michel, tu tombes à côté de ta cible.

    Premièrement, le collectif "Coupons-lui la voie" a appelé à voter autant pour les deux candidats socialistes que pour Frédéric Favre (Nouvelliste en ligne du 8 mars). Deuxièmement, ce collectif n'est pas "de gauche", quand tu connais un peu le profil de certains de ses membres c'est assez clair.

    C'est dommage de ramener cela à un combat gauche-droite. Aujourd'hui, le candidat Rossini a des compétences reconnues, en particulier dans le domaine de la santé. Sans parler de son large réseau au niveau suisse.

    Je le redis, si on réduit ce combat à une lutte PS-PLR, alors Freysinger n'a pas trop de souci à se faire pour son siège. Il faut parfois être capable de prendre un peu de hauteur.

  • Posté par : Yves Delaloye Date : 25/02/2017 - 09:36

    Oui c'est clair il n'a plus rien à faire au gouvernement

  • Posté par : Michel Date : 24/02/2017 - 22:43

    Nous devons tous faire front à l'extrême droite et je me refuse de laisser ce monopole uniquement à la gauche. Le PLR, au même titre que tous les partis de forces républicaines, reste vigilant et nos candidats sont tout aussi capables de défendre nos valeurs démocratiques que les 2 illustres proposés par le collectif !
    Amicalement

  • Posté par : JCL Date : 24/02/2017 - 22:28

    Traiter de fasciste un CE sortant qui a obtenu les voies de plus d'un valaisan sur 2 il y a 4 ans... faut oser ! tu manques pas d'air... mon Président

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires.

Articles populaires