Gervaise Marquis-Balleys - Candidate à la députation

06 février 2017

« Préservons nos vallées et leurs richesses »

Née le 15 décembre 1965
Mariée, 3 enfants

Originaire de Bourg-Saint-Pierre et Liddes
Habite Reppaz, Orsières


Je me présente,
Issue d’une famille de 4 filles, 3ème, je suis née à Bourg-Saint-Pierre où j’ai suivi ma scolarité primaire, puis secondaire à Orsières. J’ai obtenu un CFC en hôtellerie à 18 ans. 3 années dans l’Oberland bernois ont affiné mes connaissances de la langue de Goethe. À 23 ans j’ai commencé une 2ème formation dans le cadre des PTT, qui m’a conduit sur les routes tessinoises où j’ai appris l’italien. L’appel de la montagne me ramena au pied du Cervin à Zermatt pour enfin m’envoler vers l’Angleterre pour engloutir une 3ème langue étrangère dans ma valise personnelle.

« Préservons nos vallées et leurs richesses » 

Agriculture
De tous temps, l’agriculture fut une source de revenu important dans nos vallées. Qui de nous n’a jamais connu une soirée d’alpage ou vécu une inalpe ou une désalpe ? La qualité du fromage, du sérac ou tout simplement du lait, n’a pas changé. L’évolution des procédés de fabrication et l’installation d’outils mécanisés ont amélioré les conditions de travail dans nos cabanes d’alpage.
Aujourd’hui, les alpages sont confrontés à de plus en plus de critères stricts d’hygiène qui demandent d’importantes rénovations de bâtiments. Nos alpages ne doivent en aucun cas devenir des laboratoires !
Le PDR, projet de développement régional et l’APAGE, association de promotion de l’agriculture du Grand Entremont ont mis sur pied un large concept destiné à la valorisation des ressources agricoles de notre région. Je m’engage à soutenir et encourager ces projets qui s’annoncent porteurs pour les métiers d’agriculture dans notre région.
La promotion d’une carte de visite reconsidérée avec les critères, terroir, qualité, saveur ne peut être que bénéfique.

Famille et social
Afin de préserver la vie dans nos villages et hameaux, pour sauvegarder un ensemble de générations partageant tous les jours des expériences de vie, nous devons réfléchir à garder les familles dans nos vallées. Nous devons offrir l’opportunité à ces jeunes familles, un mixte entre la vie professionnelle et la vie familiale, par la création de dispositions adéquates quant à la garde des enfants, crèches ou unité d’accueil pour les enfants.
L’égalité entre femmes et hommes ne rime pas avec l’égalité du respect, qui se veut par un salaire égal, pour un travail identique en offrant les mêmes prestations !
La sécurité et la protection de proximité sont des atouts à ne pas négliger pour nos aînés. Le sentiment d’être en permanence en sécurité accroit la qualité de vie de chacun. La réalisation d’appartements protégés doit être abordée.

Sécurité environnementale
La situation géographique du Valais ne permet pas d’élaborer des consignes de sécurité égales pour chaque district. Les mêmes dangers, éboulement, inondation, avalanches, incendies, sont présents, que ce soit en plaine, en campagne ou en montagne. Mais les risques ne sont pas les mêmes.
Soit les services actuels en charge des dangers travaillent ensemble, soit un service « Sécurité » doit nâitre au sein de l’exécutif cantonal.

Protection environnementale
Amoureuse de la nature et de ses trésors, je suis sensible à l’environnement. Sensible à tout ce que la nature est capable de nous donner, les éléments essentiels et vitaux relatifs à notre existence, l’air, l’eau et la végétation. Nous nous devons de protéger la nature contre toutes attaques destructives comme la pollution, la contamination ou tout autre dommage quelconque.
Réduire la pollution commence par le triage optimal de nos déchets, nous le faisons, mais pas encore assez ! Lors de mon expérience de conseillère municipale, j’ai appris qu’en moyenne annuelle, notre commune récoltait environ 1000 tonnes d’ordures ménagères par année, ce qui représente en moyenne 60 sacs de 35 litres par personne par année, eh bien, croyez-moi, j’en suis restée scotchée !
Il est inconcevable qu’avec l’introduction de la taxe au sac, dès janvier 2018, nous continuions dans de telles circonstances. Nous devons vraiment lutter pour une recrudescence à l’économie des déchets ! Nous devons impérativement impliquer notre responsabilité individuelle.
Qui dit déchets, dit pollution ! Qui dit pollution dit, manque d’hygiène de vie ! L’importance du tri et la revalorisation de nos déchets sont des critères fondamentaux pour notre atmosphère. Soucieuse de préserver notre environnement, notre bon air, la qualité de l’eau de nos rivières, la faune, la flore, je m’engage pour la protection de l’environnement.

Formation de qualité
Le Valais, canton pionnier dans la formation à distance est enfin en marge d’acquérir son université ! Les écoles supérieures valaisannes sont de haut niveau et demandent un certain niveau cérébral élevé pour y accéder. Mais que fait-on pour les jeunes ne se projetant pas dans les études ? Dans les métiers manuels, il devient de plus en plus difficile pour nos jeunes de trouver des places d’apprentissages, pour plusieurs raisons :
- La proximité, la situation géographique valaisanne, de par ses vallées latérales, ne facilite pas les transports.
- Les tests d’aptitude sont organisés pour aiguiller les jeunes dans leur orientation. Dans tous les cas ces tests doivent être gratuits pour nos jeunes ou, à charge des employeurs qui les exigent.
- Former nos jeunes aujourd’hui, c’est construire le futur de demain. Et demain s’annonce très difficile.

Je m’engage aujourd’hui pour que nos vallées et leurs richesses soient préservées, nos demandes entendues et appliquées.
Si chaque voix compte dans une élection, pourquoi les idées de chacun ne compteraient-elles pas au sein du parlement ?


Merci de soutenir ma candidature.
Gervaise Marquis-Balleys

2 commentaires

  • Posté par : Gervaise Marquis Date : 08/03/2017 - 17:59

    Au lendemain des élections au Grand Conseil valaisan, je remercie toutes les personnes qui ont soutenu ma candidature.
    Merci pour la confiance témoignée tout au long de cette campagne. A mon tour de vous remercier en respectant les promesses émises lors de cette campagne.

    Le 27 mars prochain aura lieu la session constitutive. Durant laquelle auront lieu l'élection du grand baillif, M. Diego Wellig, la 1ère vice-présidente, Mme Anne-Marie Luyet et le 2ème vice-président, ainsi que les scrutateurs.
    La première session avec la nouvelle législature débutera le 8 mai.

    Mais avant cette date, nous devons nous consacrer à l'élection du conseil d'état. Lors des assises du PLR, lundi 6 à Sierre, de nombreuses variantes ont été proposées à l'assemblée. Au final apres un vote quasi unanime, il est décidé de repartir au combat avec M. Frédéric Favre.
    Je vous demande de suivre cette décision, de voter et de faire voter notre candidat Frédéric Favre.
    Il a toutes ses chances, nous devons tous y croire !

    Au plaisir de vous rencontrer prochainement.
    Merci sincère pour votre confiance !

    Gervaise Marquis

  • Posté par : Michel Date : 08/02/2017 - 19:37

    Bravo Gervaise, te remettre à disposition du parti montre ta persévérance et ta motivation pour la chose politique. Très bonne présentation au demeurant.
    Je souhaite que cela paye le 05 mars prochain.
    Tu as le soutien du comité et de son Président.

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires.

Articles populaires