Carole se présente à Vous !

06 octobre 2016

« La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert » disait André Malraux dans son Hommage à la Grèce

Pourquoi me présenter sous l’égide de cette citation ? Parce que je crois en l’idée que le développement de la culture de notre région doit être mis en avant. Je ne parle pas seulement de la culture avec un grand « C », mais également de notre patrimoine, composé tant des personnes qui vivent dans notre commune que des richesses de notre région. Soutenir nos habitants dans leur vie quotidienne et dans leurs besoins, revaloriser les entreprises, redynamiser le tourisme et développer des projets culturels ou sportifs ne doit pas être considéré comme un acquis. Le développement et la mise en avant de notre culture requiert un effort politique réel pour lequel je souhaite m’engager.

Agée de 38 ans, je suis mère de trois enfants. Après une formation au collège de l’Abbaye de Saint-Maurice en section scientifique, j’ai complété ma formation et obtenu mon diplôme à l’Ecole valaisanne de soins infirmiers. Douée d’esprit d’initiative, je suis directrice de chœur, présidente d’ensembles vocaux, chanteuse et soliste. Ces différentes expériences m’ont ainsi permis de gérer des projets sur le plan régional et cantonal avec succès. De plus, je suis responsable artistique de troupes de théâtre, metteure en scène, scénographe, light designer et actrice. Ouverte d’esprit et possédant une certaine facilité à la communication, je possède une bonne connaissance des besoins et surtout une grande sensibilité pour l’amélioration de la vie des gens d’Orsières, de la vallée et des villages environnants.

A mon sens, si l’on choisit d’élire quelqu’un, c’est en fonction de ce qu’il peut apporter à notre commune. Aussi, il me semble juste pour terminer cette présentation de vous indiquer quels sont les points que je défendrai particulièrement, tout en revenant sur cette idée de défense de notre culture au sens large. La culture, est avant tout faites par et pour les hommes. Aussi, je m’engage, si je suis élue à améliorer le bien-être des habitants de notre commune, notamment par l’encadrement et l’accès facilité aux prestations sociales et à la santé.

La culture passe aussi par la formation de la jeunesse qui doit être encouragée, mais également par un développement et un soutien des activités sportives et culturelles en place ou à venir (sociétés locales, concerts, conférences, évènements sportifs, spectacles, festivals, …). Chaque village doit pouvoir être un lieu de rencontre, de discussions, d’échanges que seuls des manifestations attrayantes peuvent engendrer.

La culture, c’est enfin notre patrimoine. La mise en avant de celui-ci passe par le soutien et la revalorisation des petites et moyennes entreprises qui permettront de développer l’emploi, par la revalorisation des produits agricoles et artisanaux locaux et enfin par redynamisation du tourisme doux, compatible avec les nécessités économiques et la vie sociale des habitants de la région.

Enfin, je tiens absolument à garantir l’égalité de traitement pour tous, ainsi qu’une transparence absolue dans les décisions communales.

En conclusion, si je défends cette citation de Malraux, c’est que je considère la culture au sens large comme le lieu de la rencontre, de l’encouragement aux projets, du développement du bien-être des gens et de la valorisation de richesses de notre région, ce qui devrait être le souci de tout homme politique.

Carole Bobillier-Thétaz

1 commentaire

  • Posté par : guillaume Date : 07/10/2016 - 17:01

    Je te soutiens malgré que je suis en Belgique

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires.

Articles populaires