Parti Libéral-Radical Orsières

28 juillet 2016

Parti Libéral-Radical Orsières

Encore un peu d'histoire (2ème Partie et fin)

Encore un peu d’histoire…

Il faut rappeler deux faits importants survenus à la fin du XIX me siècle.
1. la construction de la nouvelle église

Dès 1835, le vicaire Jean Pierre Lovey organise une quête pour la reconstruction de l’église. Avec l’aide de généreux donateurs il réussira à récolter une somme colossale pour l’époque.
Mais là n’est pas l’histoire. Dans la commune des voix s’étaient opposées à cette reconstruction emmenées notamment par François Troillet. Un premier vote en 1885 donne 191 oui et 209 non.
Remous politiques dus en partie à la faillite de la Banque cantonale.
Il a fallu 10 ans pour obtenir un vote positif et que constate-t-on, le Comité de reconstruction est composé en grande partie de Libéraux avec à sa tête le Président Félicien Rausis et François Troillet comme secrétaire…

Les libéraux Radicaux ont la majorité de 1912 à 1920 avec à sa tête le Président Paul Troillet.

2. 1920 et 1924

En 1920, toujours au système majoritaire les citoyens élisent 15 conseillers libéraux radicaux. Ce fut une mauvaise affaire, cela a créé une tension parfois vive entre les conseillers. Notre parti en fera les frais quatre ans plus tard.
1924 : première élection à la proportionnelle. Le parti libéral radical perd la majorité pour 7 listes ou 111 suffrages !
Petite histoire : Dans l’histoire de la Paroisse entre 1920-1939, le Curé de la Paroisse le Chanoine Fabien Melly explique comment se sont préparées à la cure les élections de 1924 et termine sa chronique par ces mots : Dieu sois béni !…
Lire à ce sujet l’excellent texte de Jacques Darbellay « De l’état de choc au Gloria de Vivaldi » dans le livre « L’Eglise au milieu du village page 109 à 122 édité à l’occasion du centenaire de l’église et de sa restauration.
Puis de 1924 à 1939 : élections selon le système proportionnel avec 8 CCS et 7 Radicaux.
1939-1945 : pendant la guerre liste d’entente des deux partis.
De 1945 à 1956, toujours la même répartition : 8-7
En 1956, les radicaux perdent un siège et la nouvelle répartition 9-6 durera jusqu’en 2008.
A cette date un vote populaire décide de baisser le nombre à 11 conseillers. Les élections 2008 donnent ainsi la répartition de 7 PDC et 4 libéraux Radicaux.
2012 apporte son lot de surprises avec l’apparition d’une nouvelle formation politique : Entremont Autrement et on obtient la répartition 7 PDC 3 libéraux radicaux et 1 Entremont Autrement de tendance socialiste.
Et 2016 que nous réservera-t-il ?

Avant de terminer cette longue histoire, il est bon de rappeler le nom de personnalités qui ont fait honneur à notre parti lors d’accession à des fonctions élevées :

Préfet : Crettex Joseph-Marie

Tribunaux : Gaillard Maurice - Troillet François

Conseil National
Gaillard Emile 1887-1896
Copt Aloys 1967-1975

Présidents du Grand Conseil
Copt Aloys 1965
Copt Maurice 1985
Copt Jean-François 2010

Députés au Grand Conseil
Gaillard Maurice
Gaillard Emile
Troillet François
Thétaz Julien
Troillet Paul
Troillet Marcel
Copt Aloys
Copt Maurice
Métroz André
Copt Jean-François

Article rédigé par André Métroz

Laisser un commentaire

*Champs obligatoires.

Articles populaires